travaux

Agrandir un appartement : les conseils d’experts

Contraints de composer avec des intérieurs de plus en plus réduits, nous sommes nombreux à rêver de mètres carrés supplémentaires pour améliorer le confort quotidien. Agrandir un appartement pose naturellement plus de problèmes qu’une maison – l’option de l’extension est bien moins évidente à appliquer dans un immeuble, soumis aux contraintes de l’architecture mais aussi aux règles de copropriété. Si les solutions varient en fonction de la typologie, des besoins réels des habitants, il n’est pas impossible de repousser les cloisons d’un logement. Les architectes d’intérieur Anouck Charbonnier et Sabrina Julien nous ont livré leurs meilleurs conseils pour agrandir un appartement, mêlant illusions d’optique et solutions plus techniques.

Le manque de place est l’un des problèmes les plus fréquents quand on vit en appartement. Il n’est pas rare de se sentir à l’étroit chez soi lorsque les mètres carrés sont comptés, au point de créer un sentiment désagréable au quotidien. Pour remédier à cette problématique de plus en plus fréquente dans nos intérieurs, il existe plusieurs options plus ou moins faciles à appliquer. Racheter les combles ou un petit lot attenant permet notamment de déplacer les chambres dans une nouvelle zone, le volume principal peut ainsi être dédié au séjour. Mais il suffit parfois d’un nouvel agencement pour agrandir (visuellement) un appartement. Comme l’explique Sabrina Julien, architecte d’intérieur et fondatrice du Studio Beau Faire, « tout est une question de typologie, les besoins ne sont pas les mêmes suivant la hauteur sous plafond par exemple. » L’architecture, mais aussi la distribution des mètres carrés influent largement sur notre perception, c’est pourquoi deux logements identiques en termes de superficie ne produisent pas le même ressenti… Deux professionnelles de la maison passent en revue les solutions qui s’offrent à nous pour agrandir un appartement – parfois même sans toucher au volume existant.

Les illusions d’optiques pour agrandir sans travaux (ou presque)

Il n’est pas nécessaire d’acquérir l’appartement ou les combles attenants pour agrandir son propre logement – quelques astuces aménagement et déco suffisent parfois à régler la question des mètres carrés. La solution la plus évidente (et certainement la moins coûteuse) reste d’inviter des miroirs dans son intérieur. Fixer un modèle toute hauteur contre un mur permet de créer du volume tout en décuplant la luminosité de la pièce. Il est aussi possible de se tourner vers les plinthes miroirs, peu répandues pour le moment, mais qui sont très efficaces pour alléger l’atmosphère. Surtout, l’éclairage ne doit jamais être négligé dans les petites surfaces, il faut éviter au maximum les zones d’ombre qui ont tendance à accentuer l’impression de manquer de place. Nos deux architectes d’intérieur préconisent de travailler les luminaires en multipliant les sources – des spots pour un éclairage diffus et homogène, épaulés de petites lampes d’appoint plus décoratives qui participent à l’ambiance.

Si l’on pense aux accessoires déco pour faire illusion, le pouvoir de la peinture ne doit pas être sous-estimé pour autant. Anouck Charbonnier use régulièrement de la couleur dans ses projets de rénovation afin de décupler le volume d’une pièce mal calibrée : « Avec une (trop) grande hauteur sous plafond, il est essentiel de rééquilibrer en jouant sur l’horizontalité. Voilà pourquoi j’ai l’habitude de créer un soubassement de couleur qui permet de rabaisser visuellement le plafond et de rendre l’espace plus chaleureux. » Une autre alternative consiste à peindre un seul mur dans une teinte beaucoup plus foncée, histoire de créer de la profondeur. Une couche de bleu nuit, de vert ou même de gris anthracite peut donc moduler le volume. Cette astuce fonctionne également avec le papier peint panoramique selon l’architecte d’intérieur – qui conseille cependant d’éviter les contrastes forts et de privilégier des teintes claires en dominante comme le blanc, le grège ou le sépia.

Étirer les lignes de son appartement

Créer une sensation d’espace au sein d’un logement demande un peu de réflexion. La physionomie de l’appartement influe beaucoup sur les ajustements à réaliser, et dans certains cas, la décoration ne suffit pas à décupler le volume. Si la circulation manque de fluidité, c’est que l’aménagement lui-même n’est pas adapté à la surface. Nos deux architectes d’intérieur s’accordent sur l’importance des rangements sur mesure : dans tous les intérieurs (y compris les maisons familiales), ils permettent de réduire le nombre de meubles nomades et libèrent par conséquent les zones de passage. « Dans un studio où chaque centimètre est précieux, on peut dessiner une plateforme où s’installe le coin nuit, avec des tiroirs intégrés pour entreposer les vêtements, les valises », explique Anouck Charbonnier. Mais les rangements ne sont pas seulement utiles pour répondre aux besoins de stockage, ils peuvent également influer sur la perception d’un volume. Sabrina Julien n’hésite pas à investir toute la hauteur d’un mur dans un petit logement, avec des colonnes qui épousent l’architecture. Miser sur des éléments toute hauteur permet d’étirer les lignes de la pièce et de guider naturellement le regard vers le plafond. « C’est un aménagement qui reste abordable si on privilégie des caissons standards. Il suffit ensuite de découper des portes sur mesure, qui vont dissimuler l’espace entre les caissons intérieurs et le plafond pour parfaire l’illusion. »

D’une manière générale, il est essentiel d’adapter le mobilier aux mètres carrés – mieux vaut oublier les canapés de plus de 2 mètres de long dans un petit salon. Il peut être bon de fusionner les fonctions de plusieurs meubles dans un aménagement pensé spécialement pour la pièce. Les professionnels de la maison usent largement de ces menuiseries multifonctions pour optimiser les espaces de vie – ils esquissent les lignes d’une bibliothèque, avec une niche intégrée pour le bureau, qui se prolonge ensuite en banquette d’appoint. Cet ensemble sur mesure permet de souligner la longueur d’un mur, étirant naturellement le volume.

La fondatrice du Studio Beau Faire pointe également du doigt les portes inutiles dans nos logements contemporains : « Je tombe régulièrement sur des studios, des petits deux-pièces, avec des séparations superficielles entre les espaces. On trouve par exemple des portes qui cloisonnent l’entrée ou le couloir – or quand les mètres carrés ne sont pas nombreux, il faut supprimer au maximum ces intermédiaires qui bloquent le passage mais aussi le regard. » Déposer la porte (mais aussi l’imposte) permet à l’intérieur de respirer, de gagner en légèreté. Une fois la porte disparue, il suffit de miser sur la décoration avec une peinture ou un sol graphique pour marquer la frontière entre les espaces sans pour autant cloisonner. Quand il n’est pas possible d’ôter cette séparation, par exemple pour des questions d’intimité, la pro conseille de revoir le gabarit des portes. Les modèles standards affichent 83 cm de large, mais certaines enseignes proposent des versions plus compactes, autour de 63 cm, qui désencombrent le volume. Les portes coulissantes ou à galandage offrent aussi de bons compromis puisqu’elles permettent d’isoler sans empiéter sur la circulation lorsqu’elles sont ouvertes.

Pourquoi désencombrer est si important…

Certaines règles de l’architecture d’intérieur permettent de décupler facilement un petit volume. Les professionnels partent du principe qu’un regard se pose à environ 1,60 mètre du sol, et travaillent l’agencement des espaces en fonction de cette zone de référence. Il est conseillé de ne pas placer une étagère surchargée à cette hauteur où l’appartement en question risque de paraître encombré – et ce même si le reste de l’espace est parfaitement organisé. Les rangements toute hauteur permettent d’étirer les lignes, mais à contrario des meubles hauts, qui ne grimpent pas jusqu’au plafond, vont avoir un impact négatif car ils renforcent le sentiment d’être à l’étroit. Si le sur mesure (ou semi sur mesure avec des caissons du commerce) n’est pas envisageable, il est préférable d’opter pour du mobilier bas. Les buffets en enfilade d’inspiration scandinave ou les assises basses permettent ainsi de créer des lignes plus douces au sein d’un espace.

« Désencombrer le sol est tout aussi essentiel lorsque les mètres carrés ne sont pas au rendez-vous, précise Anouck Charbonnier. Il faut éviter de multiplier les meubles lourds qui risquent de créer une pesanteur. Pour agrandir visuellement un appartement, je préconise les pièces aériennes, qui laissent circuler le regard et la lumière. » Certains meubles iconiques comme la chaise Bertoia répondent justement à cette demande grâce à leur silhouette minimaliste et aérienne. D’une manière générale, on privilégie des piétements légers ou ajourés qui permettent de décoller le mobilier du sol – ainsi le regard peut filer d’un bout à l’autre de la pièce sans être confronté à un obstacle.

Lire la suite de cet article >>>

Commentaires

Envoyer un commentaire

Découvrez gratuitement

“ Comment magnifier vos espaces de vie ”