Page des menu
TwitterRssFacebookchaîne YouTube
Catégories

Rédigé par dans Conseils Déco

Apprendre à dessiner pour développer sa créativité

Apprendre à dessiner pour développer sa créativité

Vous arrive-t-il souvent de vous demander comment vous pourriez développer votre créativité ?

Tout plein d’excuses vous viennent à l’esprit lorsque vous tentez de mettre votre créativité en marche ?

Commencez par vaincre tout ce qui pourrait entraver votre créativité !

  • Travaillez votre lâcher-prise, votre spontanéité, votre curiosité, votre persistance…
  • Branchez votre radar
  • et pratiquez quotidiennement ! 😉

Quand on a une âme créative, on n’entre pas dans un moule et on ne se cantonne pas à un domaine; notre créativité nous mène là où nos envies nous portent, toujours dans un souci d’harmonie et un plaisir d’esthétisme.

Si comme moi, vous avez l’âme d’une créatrice de jolies choses, le dessin est votre outil indispensable pour avancer à grands pas ! En premier lieu, vous affinez vos coups de crayons et ensuite, vous verrez vos idées fuser sur le papier puis prendre forme plus vite que vous ne le pensez !

LE DESSIN SUSCITE LA CREATIVITE !

En effet, dans l’exercice de ma profession, j’utilise le dessin quotidiennement pour faire mes recherches. Grâce au dessin, je suis en mesure de mettre en avant mes compétences esthétiques comme la sensibilité aux couleurs et aux styles d’une part, la créativité et le sens de l’harmonie visuelle d’autre part. Etant donné que je dessine chaque jour (pour réfléchir, pour travailler, pour illustrer,..), mes carnets et mes crayons ne me quittent jamais! Et chaque jour, j’affine petit à petit mon poignet, sans m’en rendre compte !

Pour moi, le dessin est tantôt un outil, tantôt une façon de communiquer; un moyen de capturer l’instant, parfois mais aussi un moyen de convaincre et un levier non négligeable pour l’aide à la décision.

Mais comment vaincre mes peurs face au dessin, me direz-vous ?

Il n’y a pas de secret, la clé de réussite : c’est la PRATIQUE !

Vous aussi : passez du dessin confus au dessin efficace, juste par la pratique!!!

Il est important d’apprendre à trouver des idées par la pratique même du dessin. A force de pratique, vous ne chercherez plus les idées dans votre tête et utiliserez ainsi systématiquement le dessin dans les phases de recherches.

Apprendre à dessiner, c’est tout d’abord passer par l’hésitation, le tracé tremblotant, l’usage immodéré de la gomme, la petitesse du dessin en regard de la taille de la feuille ou la lenteur d’exécution. Au fond, tous ces faits et gestes révèlent vos peurs. Et il faut passer par là pour apprendre à dessiner !

En définitive, je dirai que prendre de l’assurance en dessin consiste à libérer son geste dans l’espace de la feuille de dessin. Exercez-vous : croquis de recherche, esquisses, dessin à main levée… Le temps de votre apprentissage, vous supprimerez l’usage du crayon et de la gomme, sans compromis. Vous vous obligerez à dessiner systématiquement en direct au feutre.

Ne perdez jamais de vue …

UN DESSIN, C’EST LA DÉMONSTRATION VISUELLE DE LA PERTINENCE D’UNE IDEE

S’entrainer à croquer sur le vif est une bonne habitude, un excellent exercice par lequel, où que vous alliez, vous mémorisez les détails qui auront accroché votre regard. Sur un simple carnet de croquis, vous apprendrez à relever les formes qui vous inspirent, à marier les couleurs, à rendre détails et textures, et qui sait si, un jour, il n’en jaillira pas l’étincelle d’un nouveau projet !

Il y a toujours ce sentiment de créativité lorsque vous tenez un crayon plutôt qu’une souris. Votre crayon vous donne la liberté de représenter presque instantanément ce qu’il y a dans votre esprit et de le partager.

La temporalité du dessin est quelque chose qui me fascine. Elle est le doux équilibre entre la pensée et la forme. On ne peut pas dessiner à une vitesse fulgurante, cela permet donc au cerveau d’avancer à son rythme dans sa pensée. Plus vous passerez du temps sur le dessin, plus il sera détaillé et plus vous entrerez en profondeur dans votre idée, jusqu’à en trouver une autre !

APPRENDRE A DESSINER, C’EST APPRENDRE A OBSERVER

Quand vous dessinez, vous devez bien distinguer ce que vous voyez de ce que vous savez et en avoir conscience à tout moment.

Le dessin à main levée, c’est une observation fine d’objets et d’impression perçues par l’oeil qu’il faudra transposer de manière graphique. Savoir choisir entre ce qu’il faut représenter et ce qu’il faut suggérer relève d’une sensibilité visuelle. Très souvent ce niveau sera atteint qu’après une certaine pratique.

Les techniques de dessins sont multiples…

-> Il existe différentes façons de dessiner mais la plus répandue, c’est l’esquisse (ou le croquis). Elle vous offre, par exemple, la possibilité de coucher vos premières idées sur le papier. C’est celle que j’utilise le plus souvent dans ma phase de recherches.

-> Vos 1ers Outils:

  • Les feutres noirs à épaisseurs calibrées ( 3-4 épaisseurs variées). Permettent un tracé minutieux avec une bonne opacité de l’encre. Feutres très précis.
  • Les crayons graphites :  c’est un outil excellent pour dessiner. Il est très léger et devient vit un prolongement de la main. Ces crayons graphites vous permettront les détails les plus fins, mais aussi de réaliser tous les jeux d’ombres. Le plus : 12 degrés de dureté différents, du 6H le plus précis au 8B le plus tendre.
  • Les feutres à alcool (simples et à embout biseauté) : pour la mise en couleur des croquis (tracé d’épaisseur et de forme différentes selon la prise en main que vous en avez),multitudes de couleurs disponibles.
  • Les crayons de couleur : les mines sont pigmentées.
  • Tout support papier

Et maintenant : Démonstration en dessin ! *

* extraits de mes carnets de croquis

1/ Crayon graphite | dessin au crayon gris

Commencez par dessiner au crayon graphite tous les objets ou éléments de la nature qui vous entourent :

crayon-gris_850x600

2/ Feutre noir fin | dessin au trait

Puis lancez-vous au dessins au trait, uniquement au feutre noir fin, où seuls les contours, les courbes, les bords saillants, ou les motifs d’un objet ou d’une scène sont représentés (plus de gomme, ni de crayon graphite : vous lâcher prise !)

trait-de-contour_850x601

3/ Feutre noir fin | dessin hachuré

Essayez-vous à l’exercice des hachures pour donner du volume à un objet (*feutre noir fin)

au-trait_850x600

4/ Feutre noir fin | carnet de croquis

Au quotidien, réalisez des croquis au feutre noir sur votre carnet ( il doit vous suivre partout !). Remplissez toute la page et cherchez à les mettre en scène d’une façon amusante et esthétique. Pensez aux croquis par thème.

croquis_850x600croquis2_850x600croquis3_850x600croquis4_850x600croquis5_850x600

5/ Crayon blanc | dessin sur feuille canson noire

A l’aide d’un crayon blanc et d’une feuille de papier canson noire, lancez-vous sur la reproduction de portraits à partir de photos en noir&blanc. Vous apprendrez à voir et reproduire chaque petit détail. Et sans même vous en apercevoir, vous réaliserez un portrait réaliste alors que cet exercice, auparavant, vous terrifiait d’avance 😉 (nous sommes tous passés par là, je vous rassure !)

blanc-sur-noir_850x600

 6/ Crayons graphites | reproductions précises

Reprenez vos crayons graphites et reproduisez des images de plus en plus complexes imprimées en noir&blanc :

crayon-gris2_850x600

7/ Crayons de couleur | dessin et mise en couleur d’éléments qui vous entourent

Pour vos 1ers pas de mise en couleur, je vous conseille de commencer par l’utilisation des crayons de couleur (outil que vous connaissez le mieux généralement, vous serez donc plus à l’aise !)

crayons-de-couleur_850x600

8/ Feutres à alcool | mise en couleur

Puis lancez-vous dans l’utilisation des feutres à alcool, à partir de reproductions en noir&blanc. Vous apprendrez ainsi jouer sur les différentes tonalités de gris. Pour les reflets blancs, utilisez un correcteur liquide ou stylo à encre blanche. Travailler à l’encre interdit de revenir en arrière, ce qui n’a rien d’anodin. Il faut visualiser les lignes à l’avance. Cet aspect définitif peut causer un certain stress au début; en contrepartie, il vous fera prendre de l’assurance !

encrier_850x600

Continuez à faire des croquis, avec des feutres à alcool de couleurs, vous serez surpris du résultat !!!

feutres_850x600

9/ Feutre noir fin et feutres à alcool | scènes imaginaires

Associez l’utilisation du feutre noir fin et des feutres à alcool, pour des mises en scène imaginaires (ici : un jardin japonais a pris place sur la célèbre place Graslin à Nantes !)

dessin-jardin-nantes_850x600

jardin-japonais_850x600

10/ Multiples fournitures de dessin | mises en scène et décorations d’intérieurs 

Puis attaquez-vous aux mises en scène et décorations d’intérieurs en affinant vos perspectives !

interieur-paravent_850x600 interieur-paravent2_850x601

A votre tour de croquer et n’hésitez pas à nous faire partager vos croquis !

Je vous conseille au passage de faire un tour sur le site de Cindy Barillet, artiste animalier. Elle aussi, autodidacte en dessin, elle réalise des dessins aux pastels secs, de pures merveilles, vous verrez !!!

A bientôt !

cathy_50x23

Partagez !
déco

4 Commentaires pour "Apprendre à dessiner pour développer sa créativité"

  1. Bonjour Cathy,

    Tout d’abord un grand merci pour cet article avec de très belles illustrations. Pour ma part, j’ai commencé le dessin il y a un peu plus d’un an et les progrès se font progressivement (pas toujours assez vite à mon goût) notamment dans les dessins d’architecture où les perspectives et reliefs sont difficiles a effectuer. La main ne suivant pas encore la vue 😉
    Depuis combien de temps dessinez-vous ? des conseils à prodiguer ?
    En vous remerciant,
    Bonne journée,

    • Bonjour Caroline !
      Merci beaucoup pour ton message 😉 Mon goût pour le dessin à commencé dès le plus jeune âge (3-4 ans). Je dessinai beaucoup au crayon graphite, reproduisait toutes sortes d’images/photos. Puis je dois avouer que j’ai laissé cette passion en « stand by » à l’arrivée des années lycée jusqu’à…ma reconversion professionnelle 😉 Soit de nombreuses années sans pratiquer ! Et curieusement,c’est comme le vélo, ça ne se perd pas ! mon coup de crayon est resté intact ! J’ai étudié la perspective durant ma formation (MJM), ce qui m’a permis d’acquérir mes 1ères bases (très théoriques) mais finalement, c’est par la pratique que j’ai le plus progressé ! En reproduisant des intérieurs à partir de photos, j’ai acquis mes 1ers réflexes. Puis j’ai commencé à reproduire les pièces de chez moi en « live » directement au feutre noir pour gagner en assurance ! Au début je repassai plusieurs fois sur le même trait pour le réajuster, puis de moins en moins 😉 Je ferai une vidéo sur ce thème prochainement, en espérant qu’elle puisse vous aider et aider d’autres passionnées par le dessin d’architecture, en soif de progression ! En espérant vous avoir éclairé un peu sur le sujet, A très bientôt !!! Cathy

  2. Merci beaucoup pour ces renseignements. J.ai déjà hâte de voir la vidéo. J’ai vraiment envie de progresser même que dans une optique personnelle et non professionnelle.
    Faites vous également des dessins via des logiciels d architecture (type illustrator) ?

    • Pour le moment, je n’utilise pas illustrator. Je suis une grande adepte de photoshop, in-design, sketchup et autocad 😉

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *